Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : on Air
  • : 1er blog pariétal,réservoir de notes chorégraphiques, iconographiques et textuelles à projeter pour la prochaine création à l'ECAM au Kremlin-Bicêtre à l'automne 2010
  • Contact

Profil

  • jm agius

accueil

Recherche

vue ailleurs

sculpteurs dans l'air

Joshua Allen Harris

Theo Jansen


voir les video dans page




Archives

1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 22:16


Outre les spectacles que je crée, j'ai la nécessité d'inventer des présences artistiques « dans, sur et hors les murs ».

Dans les murs

La forme de mes créations évolue, mais il y a toujours ce lien à un groupe d'interprètes : trois danseurs,que l'on retrouve dans la rubriques" les explorateurs de Mars" une écrivaine   , des musiciens avec qui je fais mes voyages artistiques ... et des amis artistes prêts pour une aventure éphémère.
Notre présence dans les studios épousera naturellement les contours de la création du troisième et du quatrième élément d’une table des matières en cours de construction depuis 2002 (l’eau avec « Pièce d'eau » présenté dans des piscines vides, la terre avec "Etat de marche" actuellement en tournée). Il me reste encore deux éléments plus impalpables :
« AIRe » (titre provisoire) qui fera écho à la résidence du mois de mars dernier ici- même,
 « Veille » (titre provisoire) une autre pièce liée au feu pour la seconde saison.

Sur les murs
Depuis quelques années, je développe un travail autour de la création d’images rupestres dans le prolongement de celui réalisé pour la scène : l’image  alors ne s’y lit pas en soi, elle est liée à l’action, à la matière de la surface qui la reçoit. Elle se renouvelle, se réécrit, elle reste vivante.
Ces  films très courts projetés sur des parois, des espaces de projections qui ne sont pas planes, offrent un autre regard sur l’image (fragmentée, interactive tridimensionnelle, …),
Ces images sont issues « de rebuts, de restes, d’invisibles” artistiques.
En effet, je filme toutes mes répétitions et après chacune d'elles, il y a un travail de "derushage". Rien ou presque de ce qui se produit avec les artistes dans le studio n’est abandonné, tout peut être « recyclable » pour une œuvre à projeter.
(« Facteur d’images » et « Dégât des eaux » sont des exemples de projections pariétales, liés à l’utilisation de scènes de danse abandonnées).

Hors les murs

Depuis 2003, en collaboration avec le Domaine de Chamarande, nous organisons des projets vidéo / danse avec des jeunes gens handicapés; ce travail m’influence et me passionne.
Il interagit avec mon écriture, il me conduit à prédéterminer le moins possible intellectuellement, et à laisser émerger ce qui va naître dans le moment. Avec eux, je sens bien qu’il me faut être réactif, imaginatif, et m’affranchir du temps.


En 2006, j’ai relié à pied Bruxelles à Paris pour collecter la matière « d’état de marche ». Pour « AIRe »,  j'entreprends une autre aventure hors les murs : je vais me rendre au village de A en Norvège, ensuite sur l'île du grand B en France, ce sont des sites de “grand vent”.
Ces deux premières étapes marqueront le début d'un voyage abécédaire au long cours avec l'auteure Laurence Vielle.

Comme dans le voyage, ce que je cherche n’est plus d’arriver à un point précis, mais de trouver par l’errance quelque chose d’inexprimé. C’est peut-être une démarche initiatique.
J’essaye de voir géographiquement où me mène une idée .

Partager cet article

Repost0

commentaires