Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : on Air
  • : 1er blog pariétal,réservoir de notes chorégraphiques, iconographiques et textuelles à projeter pour la prochaine création à l'ECAM au Kremlin-Bicêtre à l'automne 2010
  • Contact

Profil

  • jm agius

accueil

Recherche

vue ailleurs

sculpteurs dans l'air

Joshua Allen Harris

Theo Jansen


voir les video dans page




Archives

14 janvier 2008 1 14 /01 /janvier /2008 03:47

 


l'homme dans les nuages


 


 



L’inspiration viendra du dehors,
l’expiration du dedans.



AIRe de lancement
Je vais partir en "errance" avec ma caméra, glaner la matière du spectacle, sept jours durant.
Le premier jour en quête du premier souffle, j'irai assister à une naissance.
Les cinq jours suivants, je pisterai le moindre déplacement qui se présentera.
Je guetterai les signes du chemin, au hasard, fluide, léger, imprévisible, comme l’air, j'avancerai là où le vent me guidera.
Le dernier jour, date d'expiration, j'irai à l'écoute d'un dernier soupir, voir là où le souffle s'est arrêté.

AIRe d'atterrissage
« sortir pour fabriquer un improbable dedans avec du dehors »
Suit une résidence dans les studios au mois de mars celui de de micadanses,
Les explorations de Mars  je filme toutes mes répétitions et après chacune d'elles, il y a un travail de "derushage". Rien ou presque de ce qui se produit avec les artistes dans le studio n’est abandonné, tout peut être « recyclable » pour une œuvre à projeter dehors  ou voir dedans sur le net.

 

AIRe de stationnement
A nouveau, je retourne à l'air libre.
Après avoir été mobile, je tiens une permanence, hors les murs. Je m'assieds à une table, point fixe, laissant venir à moi ce que le vent charrie (voir ci-après le plan de table).

 

 
  la danse des loustiques

 




Ondulation de lumière 

geyser du provisoire
 une danse en suspension
 dans les étangs de Narbonne
 à la tombée du vent.

 


 


Où va le vent ?
Quelle est cette force qui sculpte les paysages, joue avec les nuages, que l’on côtoie assez souvent sans pour autant jamais l’avoir vue ?
Quel est ce vent qui nous pousse, nous emporte et auquel nous résistons parfois ?
Je pressens qu'il sera question du destin, de nos luttes et de nos "lâcher prise", plus que de météo...
Un repérage des réalités moins visibles, une interrogation sur l'air du temps qui nous meut.
Qui fabrique l'air du temps ?
Quelle industrie décide de ce qu'il faut voir et écouter ?
Quelle instance dicte l'humeur générale, soldant les interrogations qui traversent l'homme depuis les origines ?
Sommes-nous devenus "homo branchus " ?
Reliés  sans cesse  à des appareils wifi (webcam, gsm, baladeur…) comme autant de prothèses ?
Occupés par le contenu déversé sous forme de flux fabriqués à cet effet qui interfère profondément sur l'imaginaire ?
Le ciel est-il encore un territoire vierge ? Il est sans cesse raturé par des faux nuages. Les drapeaux des nouveaux conquérants remplacent les girouettes. Que présage leurs cliquetis métalliques ?

 

 






Partager cet article

Repost0

commentaires