Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : on Air
  • : 1er blog pariétal,réservoir de notes chorégraphiques, iconographiques et textuelles à projeter pour la prochaine création à l'ECAM au Kremlin-Bicêtre à l'automne 2010
  • Contact

Profil

  • jm agius

accueil

Recherche

vue ailleurs

sculpteurs dans l'air

Joshua Allen Harris

Theo Jansen


voir les video dans page




Archives

14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 09:24

Capture-d-ecran-2011-11-14-a-14.02.47.png  

cliquez sur le lien pour visualiser le film

link 


Partager cet article

Repost0

commentaires

Carole Filaire 14/11/2011 14:19


je tente un petit retour sur le Sleep in Micadanses, puisse-t'il vous être utile.
Je partage ton avis pour ce qui est de la valeur humaine ajoutée de ce genre d'expérience. Comme beaucoup dans ce groupe, j'ai un job et je ne peux que rarement avoir accès à des stages de qualité,
les coûts étant souvent élevé et le temps me manquant.
L'effet "bulle" du "Sleep in", c'est à dire l'ouverture d'un espace et d'un temps particulier, est d'une richesse extraordinaire pour des amateurs engagés en danse dans mon genre. Cette bulle est
un catalyseur artistique, en effet, l'impression donnée par cette après-midi interminable du premier jour est celle de pouvoir entrer en création et non seulement de rester dans une sensation
d'être "en exercice" comme c'est souvent le cas dans de nombreux stages où l'on court après le temps. A noter, une belle entrée en matière : le repas moment convivial par excellence qui nous a
permis de créer des liens avec quelques personnes, de connaître mais aussi de se sentir connu et reconnu, préalable pour se sentir à l'aise et entrer d'autant plus facilement en création. Le Sleep
in est plus qu'une expérience artistique, c'est une expérience humaine. Fervente partisanne de l'Education populaire et de l'Education tout au long de la vie (en tant qu'éducatrice et Cadre dans le
social), je pense que ce genre d'expérience collective de partage d'expériences et de pratiques partagées est essentielle et formatrice tant sur le plan artistique que personnel.
Bref, j'approuve ce type d'expérience et cela me fait penser que via l'atelier de Selin Dündar (que je suis depuis de nombreuse année), Micadanses nous avais déjà donné l'occasion, en enchainant
"deux soirée + un week-end", d'entrer en création et j'avais trouvé cela précieux de pouvoir se plonger quelques jours durant dans de multiple expériences. Merci encore de soutenir ces
prrojets.

Pour ce qui est de ce Sleep in en particulier, j'ai toutefois quelques remarques que je n'ai pas pris le temps de partager avec la compagnie Toute une nuit. J'ai regretté que nous n'ayons pas eu,
ou peu eu, l'occasion d'échanger par la parole à propos des temps d'improvisation. Ils se sont enchainés sans que nous ne puissions prendre du recul ensemble. Cela était d'autant plus important
pour moi étant donné que plusieurs des exercices était solitaire, il est donc difficile d'avoir sur ceux là un regard distancié. Par ailleurs, la contrainte de la vidéo n'a pas toujours été
agréable, j'ai eu parfois l'impression que le rendu à l'écran primait sur l'expérience dansée et cela est bien dommage. Par exemple, peu m'importait de faire "les bonnes ombres" en soufflant sur
mon plastique sans pouvoir avoir de retour ou prendre le temps d'approfondir le travail du corps dans cette situation et le "sens" artistique que cette démarche pouvait prendre. De plus, j'ai eu
l'impression que cela a pris beaucoup de temps à nos intervenants au détriment parfois de l'échange humain... J'ai, par contre, particulièrement apprécié la recherche menée en duo pour adapter les
mouvements appris dans un espace réduit ; et, globalement, la variété des expériences fut assez grisante. J'aurais aimé prendre un peu plus le temps de savourer, je pense.
Je ne sais pas s'il faut envoyer ce mail à tous, je te laisse le soin de le transmettre si cela te semble judicieux.
à bientôt pour d'autres aventures.
Bises

Carole Filaire